tout le monde conviendra avec moi

Ici encore, l'objet de la croyance de Hume est un accord avec tout le monde. De même que dans le passage correspondant à propos de la délicatesse de passion, le jugement de l'auteur se pose comme universel, quoique d'une universalité qui n'est qu'objet de croyance. Mais Hume affirme à présent encore plus directement cet accord, dans une formule positive, directe. Or cela est d'autant plus frappant que la condition que tout soit bien pesé n'est pas reprise ici, soit que l'expression de cette condition puisse simplement être omise comme allant de soi pour le lecteur, qui la connaît déjà, soit qu'elle n'ait plus lieu d'être dans ce cas. De toute façon, du seul fait que la situation se répète, elle est déjà transformée sur ce point aussi. En effet, la pesée attentive aura déjà été accomplie pour la délicatesse de passion, et par conséquent aussi bien elle-même que son principe sont acquis dans cette mesure. Et de même, la description de la situation imaginaire dans laquelle il faut se placer pour porter le jugement n'est pas répétée à présent, sans doute dans la même supposition que le lecteur a déjà appris à s'y transporter, dans la mesure où elle s'impose pour juger de la valeur des aspects innés du caractère.